MOFFI MOBILITY TOUR #4

Visite d’ECTO, l’espace de coworking coopératif de Montréal

Le lieu… À première vue, rien de différent…

Depuis début janvier, date du lancement du MOFFI Mobility Tour, votre reporter/programmeur a posé ses valises à Montréal pour son amour de la Poutine et son Macbook chez ECTO Coworking pour ses studieuses journées de travail. Situé en plein coeur du Plateau, quartier branché de la ville où les Montréalais aiment aller « magasiner » dans les nombreuses boutiques hipsters ou déguster une savoureuse bière dans une microbrasserie, l’espace propose tous les services d’un coworking classique: postes fixes, postes libres, salle de réunion, salle de call etc… Alors quelle est la particularité de ce tiers-lieu ? C’est un espace de travail coopératif, un détail important qui change radicalement la vie de ses membres. Jessica Chin, coordinatrice du lieu et seule employée, nous explique avec son grand sourire le fonctionnement d’ECTO qui fêtera cette année ses 10 ans.

@source : www.ecto.coop

Un espace coopératif… Marx 2.0…

ECTO est une coopérative de solidarité à but non lucratif et non une entreprise privée, c’est à dire que l’espace appartient à l’ensemble de ses membres, ils sont tous copropriétaires et cogestionnaires, rien que ça ! Pour 350$CA (environ 230€) les coworkers peuvent intégrer la coopérative à vie et ainsi obtenir un certificat de parts qui donne la possibilité, s’ils le souhaitent, de s’impliquer dans l’administration de l’espace. Ils sont environ 250 à appartenir à la coopérative et peuvent ainsi se présenter aux élections du conseil d’administration qui prend toutes les décisions stratégiques ou budgétaires. Notez que vous n’êtes pas obligé de devenir membre de la coopérative pour profiter du lieu, votre reporter est par exemple un simple utilisateur qui paye mensuellement sa place. Et c’est tant mieux, lui confier un poste dans un quelconque conseil d’administration ne serait que pure folie. 

@source : www.ecto.coop

Un espace de vie… #Ensemble…

Les questions administratives ne représentent pas l’intégralité de l’implication des membres, elle se traduit également de diverses façons. Chaque jeudi, les coworkers apportent un ingrédient pour former une salade commune, partagée avec le plus grand nombre, de quoi faciliter les rencontres et la convivialité du lieu. Les divers talents des membres sont également mis à contribution au service de l’espace, graphistes, juristes ou encore programmeurs, tous participent bénévolement au développement d’ECTO, soulageant ainsi l’administration de couteuses factures. Enfin, les petites tâches ménagères sont effectuées par les membres eux même, sans qu’un planning officiel ne soit réellement établi, de quoi donner une bonne leçon de civisme à nous, les »maudis français » !

@source : www.ecto.coop

Un exemple à suivre?… Assurément !…

De mémoire de digital nomad, on a rarement vu aussi bonne ambiance et convivialité au sein d’un espace de coworking. Avec son statut coopératif, ECTO réinvente l’espace de travail pour le redéfinir en lieu de vie communautaire, les membres ne sont pas de simples clients mais des propriétaires à part entière, ils forment ensemble une réelle communauté d’entrepreneurs et ne sont pas juste voisins de bureau. Ils augmentent ainsi les synergies entre eux, aussi bien d’un point de vue personnel que professionnel, et ce bien plus que dans les autres espaces de coworking. C’est une chance pour votre reporter préféré de travailler dans cet environnement chaleureux au milieu de l’hiver gelé canadien.

@source : www.ecto.coop

A bientôt, The world is an open office…

Chaque semaine, retrouvez des éditos, des visites de lieux, les dernières tendances en matière de mobilité au travail et des interviews à travers notre vaste monde.